Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bulletin mensuel de la Confrérie : 11-2013

Découvrez le bulletin du mois de novembre 2013 en cliquant sur le lien suivant:

Bulletin 11 2013

A+

Voir les commentaires

Anatomie ...

Anatomie ...

Voir les commentaires

Ecologie ...

Ecologie ...

Voir les commentaires

Championnat du monde ...

Voir les commentaires

Invitation: 8 Novembre 2013 ...

Novembre 2013 : vendredi 8 à 19h30

Réunion au Château

Fabrication et dégustation de crème glacée et crème siphon

(Léopold et Liliane Loriaux)

+ Tandem surprise … !

 

 

 

Voir les commentaires

Bouteilles ...

 

 

 

 

Voir les commentaires

"S" comme ...

Souple

Caractérise un vin d'acidité assez basse et pas trop tannique.

Voir les commentaires

Tchin-tchin ...

Verres à vin - Origine du TCHIN-TCHIN

 

 

Lors des banquets du Moyen Âge, il était fréquent qu'un des seigneurs tente d'empoisonner un de ses homologues. Pour pimenter le tout, l'utilisation de poison par certains bandits pour voler les gens aisés était également de coutume.

Afin d'éviter tout risque de mort tragique, l’habitude fut prise par les maîtres des lieux de verser une petite quantité de leur boisson dans le verre à vin de leurs interlocuteurs et réciproquement. Chacun devait ensuite boire une première gorgée en regardant l'autre dans les yeux. De cette manière chacun prouvait qu'il n'avait pas de mauvaise intention. 

Concernant la suite, 2 hypothèses sont proposées par les historiens.

  1. Le cérémonial consistant à verser une petite quantité de boisson dans le verre "adverse" fut remplacé par un choc entre les verres remplis à ras bord afin qu'un peu de liquide s'échange entre les verres à vin. C'est ce double contact qui serait à l'origine de l'expression Tchin! Tchin! ".
  2. Lorsqu'un invité faisait confiance à son hôte, il se contentait de cogner son verre à vin contre l'autre verre, sans réaliser d'échange de liquide. Trinquer serait alors une marque d'appréciation et de confiance entre les invités.  

 

 

Voir les commentaires

Dépression ...

Une récente étude espagnole avance que le vin, consommé avec modération, pourrait prévenir les risques de dépression.

 

 

Des chercheurs de l’université de Navarre, en Espagne, ont suivi pendant sept ans 5505 hommes et femmes, âgés de 55 à 80 ans. Leur consommation d’alcool, santé mentale et style de vie ont fait l’objet de contrôles et examens médicaux réguliers.

 

Les résultats révèlent qu’en buvant sept verres de vin par semaine, les risques de dépression diminuent de 32%. "Il semble qu'une consommation de vin modérée aurait un effet chimio-préventif chez les seniors, et que cela les empêche de céder à la dépression, comme cela les protège des maladies coronariennes", analyse le professeur Miguel A. Martinez-Gonzalez, auteur de cette étude parue dans la revue BMC Medicine.

 

Il précise que "la dépression et les maladies coronaires cardiaques partagent des mécanismes similaires de maladie". Ainsi, le resvératrol, que l'on trouve notamment dans le raisin, aurait des vertus protectrices à la fois pour le cerveau et pour le cœur.

 

La consommation d’un petit verre de vin par jour est donc recommandée. Mais il s’agit de s’y tenir, car tout excès a l’effet exactement inverse…

 

[www.rtl.be 20130906]

 

 

 

Voir les commentaires

Bulletin mensuel de la Confrérie : 09-2013

Découvrez le bulletin du mois de septembre 2013 en cliquant sur le lien suivant:

Bulletin 09 2013

A+

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>